Avant d’organiser votre voyage, renseignez-vous sur les restrictions relatives aux déplacements en vigueur. N’oubliez pas de contacter les entreprises inscrites à votre itinéraire pour faire les réservations requises avant de partir.

 

Les jours commencent à rallonger et la nature sort de sa torpeur hivernale. C’est le printemps, le moment idéal pour découvrir quelques parcs nationaux du Canada. Les chutes se transforment en trombes d’eau avec la fonte de la neige et de la glace, les animaux sortent de leur hibernation ou reviennent de leur migration hivernale, et les sentiers sont agrémentés d’un kaléidoscope de toutes jeunes fleurs. Voici donc cinq parcs à visiter lorsque les températures remontent.

Alberta : parc national Elk Island

Source : Travel Alberta

Le parc national Elk Island, à 40 petites minutes d’Edmonton, est un endroit parfait pour s’évader au printemps loin du tumulte de la ville. Le changement de saison insuffle une nouvelle vie à ce refuge pour les bisons jadis menacés d’extinction, les orignaux et plus de 250 espèces d’oiseaux : tandis que les oisillons piaillent haut perchés dans les arbres, les bisonneaux découvrent les prairies. Visitez le parc à la tombée de la nuit et scrutez l’obscurité de la réserve de ciel étoilé de Beaver Hills. Sinon, profitez des journées qui rallongent pour entreprendre des activités classiques comme la randonnée, le camping, le kayak, la voile et bien d’autres.

Ontario : parc national Pukaskwa

Source : Destination Ontario

Le parc national Pukaskwa est un vaste terrain de jeu en pleine nature sauvage situé au bord du lac Supérieur, le plus grand lac d’eau douce au monde. Promenez-vous sur les rives où les rochers de granit et les forêts boréales cachent un secret : l’anse dorée de la plage Horseshoe. Vous pouvez aussi vous attaquer au difficile sentier du pont suspendu de la rivière White, qui offre une vue impressionnante sur une chute d’eau assourdissante. Profitez du camp Anishinaabe pour découvrir le riche patrimoine culturel, spirituel et historique du peuple Anishinaabek qui vit sur ces terres depuis des temps immémoriaux. Les infrastructures du parc ouvrent à partir de mai. Planifiez votre escapade tôt dans la saison pour profiter des journées plus longues avant que le parc ne se remplisse de visiteurs estivaux.

Sakatchewan : parc national de Prince Albert

Source : Tourism Saskatchewan / Greg Huszar

Plongez dans l’incroyable étendue sauvage du parc national de Prince Albert, niché dans une forêt boréale à un peu moins de trois heures de Saskatoon. Avec des arbres gigantesques, une riche faune et des lacs remplis d’une eau douce limpide venant du nord, ici, vous entrerez en communion avec la nature. Prélassez-vous au soleil sur la plage (et allez nager quand il fait plus chaud!), faites du canot ou du vélo et explorez le village Waskesiu.

Terre-Neuve-et-Labrador : parc national du Gros-Morne

Source : Barrett & MacKay / Newfoundland and Labrador Tourism

Le parc national du Gros-Morne sur la côte ouest de Terre-Neuve est bien connu tant pour ses paysages spectaculaires composés d’imposantes montagnes et de vallées creusées par les glaciers que pour ses forêts, son littoral et ses communautés de pêcheurs. Le printemps est un moment rêvé pour explorer les plaines et les villages du littoral, alors que les plateaux montagneux gardent encore leur manteau d’hiver. Le réseau de sentiers récemment réaménagé offre des randonnées mémorables dont la réputation a traversé les frontières, comme les balades qui mènent à l’étang Western Brook, aux falaises côtières Green Gardens ou aux Tablelands, un cirque parsemé de fleurs sauvages arctiques à floraison précoce. Vous pouvez également pique-niquer ou faire du camping en profitant d’un panorama incroyable. Les infrastructures ouvrent fin mai.

Québec : parc national Forillon

Source : Paul Laramée / Tourism Quebec

Perché à l’extrémité nord de la péninsule gaspésienne, le parc national Forillon est doté d’une forêt boréale montagneuse qui débouche sur des falaises spectaculaires, face au golfe du Saint‑Laurent. La région est riche en histoire et en nature, avec quatre grands écosystèmes majeurs. Explorez le parc à pied en entreprenant des randonnées au bord du lac, sur la plage ou sur les crêtes des Appalaches. Au printemps, détendez-vous au grand air sans la foule estivale et assistez dans le golfe du Saint-Laurent à l’arrivée de la baleine bleue ainsi que de cinq autres espèces de cétacés. Tendez l’oreille et sortez vos jumelles, car vous aurez le privilège d’observer les oiseaux de mer qui reviennent par dizaines de milliers faire leur nid dans les falaises d’une hauteur vertigineuse.

Related Posts

See more articles

Lac Moraine
Les 10 incontournables de l’Alberta
Lac Maligne, Jasper
Cinq parcs nationaux à visiter cet automne
Merveilles Naturelles
Aventure