Dans la peau d’un pêcheur de homards à Charlottetown
Day 1: Charlottetown
Point de départ

Les incontournables

Charlottetown est la capitale et la plus grande ville de l’Île-du-Prince-Édouard. Située au confluent de trois rivières qui se jettent dans le havre portant son nom, elle abrite une faune artistique et une scène musicale très vivantes, sans oublier des boutiques remplies d’objets d’artisanat. C’est l’endroit idéal pour découvrir l’histoire de la province, ses racines irlandaises et écossaises et sa célèbre icône aux cheveux roux, Anne des pignons verts.

 

  • Musée d’art du Centre des arts de la Confédération : Ici se côtoient les arts numériques et traditionnels, dans ce musée de deux étages consacré aux arts visuels qui reflètent l’évolution de l’identité canadienne. Plus de 20 expositions y sont présentées chaque année, et la collection permanente renferme pas moins de 16 500 artefacts, notamment des sculptures exposées sur la place publique. Pour un moment de détente agrémenté d’un en-cas et d’un verre de vin, faites un saut au restaurant Mavor’s.
  • Top Notch Lobster Tours : Vous avez toujours rêvé de vous glisser dans la peau d’un pêcheur de homards pour un jour? Montez à bord d’un bateau de pêche de 13,7 mètres pour vivre l’aventure. Le capitaine Mark, représentant de la quatrième génération d’une famille de pêcheurs, vous apprendra tout ce qu’il faut faire, comme remonter un casier à homard. En prime, un souper à bord au homard frais du jour.
  • Old Triangle Irish Alehouse : Les trois Irlandais qui ont ouvert ce pub se sont inspirés de la tradition de leur pays d’origine pour créer ce lieu de rassemblement. Entrez dans ce Tigh an Cheoil, cet antre de la musique, pour assister à un concert (consultez le calendrier) en sirotant une bonne bière de la maison, l’Old Triangle Irish Red Ale. Un petit creux? Laissez-vous tenter par les plats traditionnels comme le hachis parmentier du Connemara ou le gâteau de morue séchée et d’aiglefin servi avec une salade de chou et des fèves au lard maison.

 

À manger

Des fruits de mer, absolument! C’est le moment où jamais de vous régaler des prises du jour (homard, palourdes, crabe, moules et tutti quanti) dans un restaurant chic ou un simple café. En prime, bon nombre offrent une vue splendide.

  • Water Prince Corner Shop and Lobster Pound : Comme les gens du coin, pénétrez dans ce temple des fruits de mer, abrité dans une maison bleue sans prétention datant des années 1850, jadis une épicerie. Depuis plus de 25 ans, on y sert des plats simples, mais ô combien délicieux! Au menu, les classiques chaudrée de fruits de mer, fish and chips et roulé de homard. On peut aussi acheter du homard frais et se le faire livrer à la maison.
  • Terre Rouge : Comme son nom l’indique, ce bistro sert de la cuisine du terroir, de la ferme à l’assiette, la plupart du temps bio. On y mange des plats réconfortants préparés avec une touche de raffinement, comme les tacos aux tempuras de champignons nappés de crème fraîche au poivre de Cayenne et au cumin, les langues de morue frites servies avec des cornichons maison et le burger végan aux lentilles et aux betteraves.
  • Lobster on the Wharf : Dans la rue Prince, au bord de l’eau, ce restaurant et vendeur de fruits de mer est le rendez-vous des amateurs de produits locaux d’une fraîcheur inégalée : huîtres de Malpeque, moules, palourdes à la vapeur, homard… Impossible de choisir? Constituez votre propre assiette à partir d’un menu varié de fruits de mer et de viandes, comme les petites côtes levées de dos et le bifteck de surlonge. Cet endroit décontracté et familial propose également un menu pour enfants et de nombreux plats végétariens et sans gluten.

 

En soirée

Charlottetown est une ville maritime remplie de charmes qu’il faut au moins une journée complète pour découvrir. Passez donc au Hopyard déguster une bière artisanale d’une brasserie indépendante avant de rentrer à votre gîte ou à votre hôtel.

  • Elmwood Heritage Inn : Ce gîte cinq étoiles occupe une maison patrimoniale, construite en 1889 pour le petit-fils du fondateur de la compagnie britannique de navigation Cunard. Entouré d’ormes, le gîte compte huit chambres et suites, chacune ayant son charme particulier. Dans la suite Cunard, par exemple, vous dormirez dans un antique lit bateau en acajou.
  • The Great George : Idéalement situé dans le quartier historique national de la ville, cet hôtel-boutique d’une élégance discrète n’est à nul autre pareil. Ses 54 chambres (appartements, petits nids romantiques, chambres classiques ou suites luxueuses) sont réparties dans 17 bâtiments patrimoniaux.
  • Shipwright Inn : Passez la nuit dans l’une des neuf suites d’inspiration nautique aux noms évocateurs comme Crow’s Nest (nid de corbeau) ou Captain’s Quarters (les quartiers du capitaine) de ce gîte cinq étoiles construit en 1865. Ici, tout rappelle que Charlottetown fut jadis un pôle de la construction navale. Certaines chambres victoriennes sont pourvues d’un foyer double face et d’une baignoire sur pieds et donnent sur une véranda ou un balcon.
 
Phare de Westpoint
Day 2: North Cape
Durée du trajet : 2 heures

Ce parcours au départ de la ville animée de Summerside jusqu’au village de Tignish, zone archéologique protégée et point de départ du sentier de la Confédération, vous fera découvrir de magnifiques plages balayées par le vent, la culture acadienne et l’histoire des fameuses pommes de terre primées de l’Île-du-Prince-Édouard.

 

Les incontournables

  • Spinnaker’s Landing : Ce marché sur le front de mer à Summerside est l’endroit parfait pour vous mettre dans l’ambiance avant d’entamer votre parcours. Prenez le temps de fouiner dans les ateliers d’artisans, d’assister à un spectacle en rue et de goûter à un carré de fudge maison.
  • Village musical acadien : Les concerts de violoneux dans le cadre des expériences musicales gratuites sont la principale attraction de ce centre culturel acadien à Abram-Village. Ne manquez pas de visiter la galerie d’art, qui expose les œuvres d’artistes locaux, et payez-vous une bonne tranche de rire au souper-théâtre, qui présente la comédie V’nez veiller (représentations en français et en anglais).
  • Les Maisons de Bouteilles : Nées d’un projet de recyclage en 1980, ces maisons insolites construites avec des bouteilles et entourées de jardins de fleurs embaumantes sont de véritables œuvres d’art. Elles forment aujourd’hui un village qui compte plus de 25 000 bouteilles de verre brun, bleu et vert, qu’on peut visiter à Cap-Egmont (il y a même une boutique de souvenirs).
  • Canadian Potato Museum : Cultivée sur l’île depuis le 18e siècle, la patate reste la base de l’industrie agricole de la province. Situé à O’Leary, ce musée rend hommage à cet humble tubercule par une exposition, des machines agricoles anciennes et la plus grande sculpture de patate au monde. Mangez une bouchée au restaurant du musée, le PEI Potato Country Kitchen. On recommande la patate garnie de homard, d’une sauce hollandaise et de ciboulette.
  • Le Sentier de la Confédération : Tignish est un point de départ idéal pour arpenter ce sentier historique, tronçon du sentier Transcanadien, qui s’étend sur 445 kilomètres d’un bout à l’autre de l’île. Aménagé sur l’ancien chemin de fer, le sentier a un dénivelé pratiquement plat, ce qui le rend accessible à tous, à pied ou sur deux roues.

 

À manger

Comme partout ailleurs dans l’île, les fruits de mer sont à l’honneur sur les tables, mais chaque restaurant a sa propre histoire et offre un cadre magnifique.

  • Holman’s Ice Cream Parlour : À Summerside, offrez-vous un plaisir sucré à ce salon ancien situé dans un bâtiment patrimonial des années 1850, autrefois la propriété Holman. La banane royale et le flotteur, fait avec une authentique fontaine à soda de 80 ans, sauront l’un comme l’autre ravir vos papilles.
  • Northport Pier : Aménagé dans un ancien atelier de construction navale donnant sur la baie Cascumpec, ce restaurant rend hommage à cette tradition, qui remonte à 1790. Admirez les flottes de bateaux de pêche dans le port animé en dégustant la cuisine locale raffinée, comme le saumon de l’Atlantique à la planche ou les pétoncles grillés.
  • Wind and Reef Restaurant : Faites une pause bien méritée et offrez-vous un souper de fruits de mer ultra frais à ce restaurant primé sur la pointe ouest de l’île, dans un décor sauvage balayé par les vents. Admirez les falaises rouges du cap North, le plus long récif de pierres naturel en Amérique du Nord et les géants blancs du parc éolien, qui s’élèvent de 10 à 75 mètres.
  • Chez Cartier : Vous préférez un plat à emporter? Faites un saut à ce charmant café français à Alberton, nommé d’après le célèbre explorateur Jacques Cartier, qui a découvert le Canada par la côte atlantique en 1534. Goûtez aux desserts français traditionnels comme les crêpes, la tarte Tatin et les madeleines.

 

En soirée

Les routes du cap North vous donneront soif d’explorer encore plus! Surtout après une nuit dans un phare ou un gîte patrimonial sur le front de mer.

  • Gîte Sea Glass : Le décor des trois chambres confortables et du jardin de ce gîte de Summerside s’inspire de la beauté naturelle de la région, celle des falaises de grès et du détroit de Northumberland. Des touches d’élégance, comme les chaises victoriennes et les baignoires à pieds antiques, ajoutent à l’ambiance. Le gîte se trouve à quelques minutes du parc provincial de Linkletter, sur la baie de Bedeque.
  • Briarwood Inn : Cette maison patrimoniale de 1911 soigneusement restaurée a obtenu un prix pour la préservation architecturale. Le mobilier éclectique de différentes époques confère à chacune des chambres un attrait particulier. La tranquillité de l’endroit se prête à des plaisirs simples, comme lire dans le salon ou se détendre sur le quai devant la rivière Dock.
  • Gîte et musée du phare de West Point : Vous aurez le souffle coupé devant la vue panoramique sur le détroit de Northumberland depuis l’une des 13 suites contemporaines dans ce phare patrimonial quatre étoiles, qui abrite également un musée. Culminant à 21 mètres, ce phare emblématique rayé noir et blanc est le plus haut de l’île.
 
Parc national de l’Île-du-Prince-Édouard
Day 3: Points East
Durée du trajet : 5 heures

Les incontournables

Des falaises rouges et plus de 50 plages s’étendent le long de ce parcours côtier de 475 kilomètres, qui débute à Charlottetown et passe par East Point vers le nord pour ensuite décrire une boucle le long de la côte à l’extrémité est de la province. C’est là que vous verrez la première distillerie artisanale de l’île et le premier phare, à Point Prim. Deux bonnes raisons de faire un arrêt pour s’immerger dans la culture locale.

  • Parc national de l’Île-du-Prince-Édouard : Le secteur Greenwich du parc renferme de grandes dunes paraboliques mobiles, un phénomène naturel rare en Amérique du Nord. C’est aussi une zone archéologique importante. Les expositions au Centre d’interprétation de Greenwich témoignent des populations qui ont vécu sur ces terres depuis 10 000 ans.
  • Myriad View Artisan Distillery : La première distillerie de l’île fabriquait autrefois des alcools de contrebande. Aujourd’hui, ces spiritueux sont tout à fait légaux et très appréciés. Visitez cet établissement de Rollo Bay et goûtez, voire emportez quelques-uns de ses produits distillés en petites quantités : gin, rhum, vodka, pastis, brandy, whisky et alcool de contrebande (légal), tous vieillis en fûts de chêne canadien. En été, vous aurez la chance de tremper vos lèvres dans le Strait Shine, produit en quantité limitée et vieilli en fût de whisky; on y ajoute du pissenlit de l’île cueilli à la main pour en rehausser la saveur.
  • Phare de Point Prim : Le premier et plus ancien phare de l’Île-du-Prince-Édouard a été érigé en 1845 pour guider les navires dans le havre de Charlottetown. Pique-niquez sur la pelouse de ce site historique et, avant de reprendre la route, faites un saut dans la maison du gardien pour en savoir plus sur l’histoire du phare et ramener un souvenir de la boutique de cadeaux.

 

À manger

Loin d’être une simple tendance, le locavorisme est un véritable mode de vie dans les restaurants, qui soutiennent les agriculteurs, pêcheurs et autres fournisseurs de l’île.

  • The Chuckwagon Farm Market : Dévorez des côtes levées ou des burgers accompagnés de salades au barbecue du marché, qui tire sa fierté de n’utiliser que des produits locaux. Ou faites quelques courses à ce poste avancé d’Eldon (jetez un œil au petit Selkirk Scottish Heritage Centre) en prévision d’un pique-nique. Le marché regorge de produits de l’île : miel, fromages, pâtisseries, sauces et café fait de grains torréfiés dans la province.
  • FireWorks : Petits déjeuners gourmets, huîtres fraîchement ouvertes toute la journée (idéalement accompagnées d’un Bloody Mary) et festins au feu de bois sont les attraits légendaires du restaurant de l’auberge The Inn at Bay Fortune. Aux cuisines, Michael Smith, célèbre chef et animateur télé sur le réseau Food Network, aussi copropriétaire de l’auberge avec sa femme. Seuls les ingrédients de première fraîcheur, notamment les produits de la ferme biologique de la propriété, entrent dans la composition des plats (salades, viandes rôties au feu de bois, chaudrée de fruits de mer…). Si vous passez par Souris, ne manquez pas un tel régal!
  • Windows on the Water : Surplombant la paisible rivière Montague, ce restaurant occupe une maison des années 1850, jadis le magasin général du village. On y sert les classiques de l’île, comme le roulé de homard et la chaudrée de fruits de mer. Au souper, offrez-vous un plat raffiné comme le contre-filet New York ou la poitrine de poulet farcie aux canneberges.

 

En soirée

Vie rurale rime avec lenteur. D’ailleurs, l’endroit ne manque pas de plages pour les longues promenades ni de terrains de golf… Pourquoi ne pas rester un jour de plus dans l’est? Prenez une chambre dans un gîte ou un centre de villégiature primé.

  • Inn at Bay Fortune : Passez la nuit dans la seule auberge cinq étoiles de l’Île-du-Prince-Édouard, celle du célèbre chef Michael Smith, dans la ville maritime de Souris. Cette propriété de 1913 a été rénovée avec goût en 2017. De nouvelles terrasses offrent une vue sur le paysage luxuriant. Avec son foyer, ses œuvres d’artistes locaux et toutes ses commodités comme la machine à espresso et les petits déjeuners gourmets à la carte, votre chambre deviendra un sanctuaire que vous ne voudrez plus quitter.
  • Rodd Crowbush Golf & Beach Resort : Après une journée sur les pelouses du Links at Crowbush Cove, l’un des nombreux terrains de golf de Points East, offrez-vous un moment de détente à ce luxueux centre de villégiature cinq étoiles. Passez la nuit dans une chambre ou une suite de luxe de l’hôtel, ou bien dans un chalet tout équipé avec Jacuzzi, foyer, cuisine, véranda et barbecue. Le centre comprend également une piscine intérieure, une salle de sport et des terrains de tennis, et offre un service de navette vers la plage.
 
Pont de la Confédération
Day 4: Central Coast
Jour 4 : Côte centrale

Les incontournables

Après avoir exploré la côte à l’extrémité est de l’île, revenez vers le centre. Le trajet de 250 kilomètres couvre la Côte des pignons verts, au nord, avec ses terrains de golf vallonnés et ses paysages bucoliques qui ont inspiré le célèbre roman Anne… la maison aux pignons verts. Au sud, la Côte de sable rouge traverse de paisibles communautés agricoles, de jolis villages de pêcheurs et des plages d’un rouge rouille étonnant.

  • Brackley Drive-In Theatre : À Brackley Beach, l’unique ciné-parc de l’île projette sur un écran haut comme cinq étages les films de l’heure comme les vieux classiques des années 1950. Allez chercher au gril ou au casse-croûte de quoi agrémenter votre soirée cinéma : pop-corn au beurre chaud, barbe à papa, ou encore la fameuse poutine.
  • Site patrimonial de Green Gables : C’est là, à Cavendish, que Lucy Maud Montgomery a trouvé l’inspiration pour son célèbre roman pour enfant publié en 1908. Visitez la maison aux pignons verts et les musées pour en apprendre davantage sur ce joyau du patrimoine canadien.
  • Plage de Cavendish : À la fois calme et animée, cette plage au cœur du Parc national de l’Île-du-Prince-Édouard est renommée pour sa beauté naturelle, son sable blanc et ses falaises de grès rouge. Près de la plage s’étend une promenade qui bourdonne de vie et de rires.
  • Lieu historique national de Skmaqn–Port-la-Joye–Fort-Amherst : Sur les sentiers semés de ruines recouvertes de végétation, marchez sur les traces des premiers colons européens à s’installer sur l’Île-du-Prince-Édouard, baptisée Île Saint-Jean à cette époque. C’est là qu’en 1720, les Français ont formé une Grande alliance avec les peuples Mi’kmaq. Sous le régime britannique, la colonie était la première fortification militaire de l’île.
  • Victoria-by-the-Sea : Pagayez sur les eaux calmes et protégées du détroit de Northumberland accompagné d’un guide de By-The-Sea-Kayaking. Partez tôt le matin pour assister au lever du soleil, ou au crépuscule pour le voir plonger à l’horizon, découpant sur le ciel le spectaculaire pont de la Confédération. Si vous préférez le plancher des vaches, louez un vélo pour parcourir un tronçon du Sentier de la Confédération et les routes patrimoniales bordées d’arbres.

 

À manger

La Côte centrale ne manque pas de restaurants de qualité. L’art de la table y est à l’honneur, que ce soit dans les plats que servent les cafés jouxtant des galeries, les beignets artisanaux ou les crèmes glacées à la mode d’antan.

  • Avonlea Village : Vous sortez épuisé de votre visite à la boutique Anne of Green Gables? Faites le plein d’énergie à l’un des cinq restaurants qui forment Avonlea Village. Dégustez un bon sandwich à Moo Moo Grilled Cheesery, un beignet artisanal photogénique de Doughnuts by Design, ou encore une pizza napolitaine cuite au feu de bois de la Piatto Pizzeria + Enoteca accompagnée d’un verre de vin.
  • The Dunes Studio Gallery & Cafe : Une visite à Brackley Beach serait incomplète sans un dîner ou un souper à ce café-galerie et atelier de poterie. Le chef Norman Day concocte des plats originaux, comme le burger d’agneau de l’île garni d’une tartinade au piment rouge et aux lentilles, ou sa spécialité, la pizza au brie et à la poire. Observez les potiers à l’œuvre dans l’atelier et emportez un souvenir parmi les œuvres d’art et les bijoux exposés à la galerie.
  • Cows : À Gateway Village, à Borden-Carleton, admirez le majestueux pont de la Confédération de 12,9 kilomètres en savourant une bonne crème glacée à la mode d’antan. Cows est une véritable institution à l’Île-du-Prince-Édouard depuis 1983. La carte propose des parfums irrésistibles, comme fraise de l’Île-du-Prince-Édouard, Lemoon Delight ou Cowconut Cream Pie.

 

En soirée

Maintenant que vous avez terminé le tour de l’île, faites une halte dans un chalet ou un hôtel patrimonial pour planifier votre prochaine escapade dans un autre coin du pays.

  • Anne’s Windy Poplars Hot Tub Cottage Resort : Pour une nuit romantique dans un cadre rustique, optez pour un chalet, à quelques minutes seulement de Cavendish et de sa plage. Ce centre de villégiature familial entouré de grands arbres est parfait pour la détente. Relaxez dans le spa, nagez dans la piscine d’eau salée et disputez une partie de fer à cheval.
  • The Gables of PEI : Ce centre de villégiature niché au milieu des collines de Stanley Bridge se situe à proximité du populaire terrain de golf Andersons Creek Golf Course. Plusieurs types d’hébergement sont offerts, comme de grands chalets pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes ou des suites luxueuses avec cour et terrasse.
  • The Orient Hotel : Dans le pittoresque village de pêcheurs de Victoria-by-the-Sea, vous trouverez facilement la maison jaune vif aux portes bleu ciel. Cet hôtel patrimonial établi en 1900 propose des suites douillettes avec vue sur les jardins, le paysage rural et la rivière Westmoreland.

 

Il y a tant de beautés naturelles et de lieux patrimoniaux à découvrir sur les côtes et dans les villages de l’Île-du-Prince-Édouard qu’il vaut la peine d’y rester quelques jours de plus.

Related Posts

See more articles

vancouver art gallery
Trouvez votre escapade urbaine
#ForGlowingHearts Stories
Récits #LeCœurGrandOuvert
Charlottetown
Visitez le site de Discover Charlottetown pour en savoir plus
L'Île-du-Prince-Édouard
Visitez le site de Tourisme L'Île-du-Prince-Édouard pour en savoir plus